Nid de frelons, intervention des pompiers

Nid de frelons, intervention des pompiers

Le premier réflexe lorsque l’on découvre un nid de frelons ou de guêpes c’est d’appeler les pompiers pour qu’ils procèdent à sa destruction. Dans la plupart des cas, c’est une réponse négative que l’on aura ou cette prestation sera suivi d’une facture. Ce qu’il faut savoir :

La destruction d’un nid de frelons européen, frelons asiatiques ou guêpes n’est pas une mission de service public

Le refus d’intervention des pompiers pour détruire un nid d’hyménoptères s’explique par le fait qu’il ne s’agit pas d’une mission de service public. Une telle intervention ne relève pas des missions des services d’incendie et de secours énumérées par l’article L. 1424-2 du code général des collectivités territoriales, mais s’analyse davantage comme une mission « annexe »[i] ou de « confort »[ii]. Le refus d’intervention est donc justifié. La destruction d’un nid d’hyménoptères requiert ainsi l’intervention d’une entreprise privée ; sauf pour les nids d’abeilles pour lesquels il faut faire appel à un apiculteur car ces dernières sont protégées. S’agissant du cas du frelon asiatique, la destruction de son nid est soumise à une obligation de résultat[iii]. Cela signifie qu’en cas d’échec de la destruction du nid, l’opérateur est tenu de procéder à une nouvelle intervention à ses frais[iv].

Les pompiers n’interviennent que dans des cas très limités